Moi, moi, moi et moi !

Photo de Thierry Bonhomme, consultant B Corp et Bilan Carbone

Vous souhaitez tout savoir sur ma vie et mon œuvre ?

C’est ici ! En route pour environ 4 minutes de lecture !

Trop court ? Contactez-moi. Je vous en dirai plus !

Dernière modification le 24 novembre 2020.

Mon activité aujourd'hui

J’accompagne les entreprises qui souhaitent devenir meilleures pour le monde en augmentant leur impact social et environnemental. J’utilise pour cela les outils proposés par le label B Corp et la méthode Bilan Carbone®.

Je propose en outre la réalisation de bilans GES réglementaires.

Mon parcours pour en arriver là

Ou…

Comment un ingénieur en électronique et informatique industrielle tourne casaque et devient un consultant RSE.

Dans ma vie personnelle, j’ai toujours été un écolo convaincu et actif. Réduire mes déchets, préserver les ressources naturelles et limiter mon impact sur la planète constituent une nécessité de tous les jours.

Le vélo est mon principal moyen de transport. J’applique les principes de la permaculture dans mon mini-potager de banlieue. Je répare tout ce qui est réparable. Je favorise au maximum les circuits courts.

Bref, je fais tout bien comme il faut !...

Dans ma vie professionnelle, c’est une autre histoire. Mon bilan carbone est rouge très rouge !

Ingénieur de formation, j’ai passé la majeure partie de ma carrière dans les télécoms, au sein de constructeurs de téléphones mobiles. Souvent à des postes internationaux nécessitant de nombreux déplacements en avion. Il m’est arrivé de faire deux allers-retours en Europe la même semaine ou bien d’aller en Inde pour passer moins de 24h sur place. Mes tiroirs étaient remplis de smartphones ; des prototypes plus ou moins aboutis.

On constate un certain contraste !

En 2017, je décide de devenir indépendant. Le constat du moment est que j’aime mon métier de product manager mais que les structures pyramidales des groupes internationaux ne me conviennent plus.

Après une parenthèse de quelques mois durant laquelle j’ai travaillé avec un ami au développement d’une solution d’aide au maintien des personnes âgées au domicile, je dépose les statuts d’une SASU en mai 2018.

Dès juin 2018, je commence une mission en tant que product owner. Elle durera 10 mois.

A l’issu de cette mission, mon manque de motivation à rechercher de nouveaux clients me conduit à une conclusion sans appel.

Je dois trouver une solution pour aligner mes motivations et mes engagements personnels avec mon activité professionnelle.

De façon très inconsciente, l’idée chemine en fait depuis quelques mois. Le ver est dans le fruit depuis décembre 2018 !

C’est à cette époque que je visionne le film « Après-demain », suite du documentaire « Demain » de Cyril Dion. On y voit notamment une séquence tournée lors de l’assemblée générale de Danone. Le pdg Emmanuel Faber annonce aux actionnaires qu’il va engager l’entreprise dans la certification B Corp.

Je suis d’abord sceptique sur le bien-fondé de la démarche. La multinationale exploite en particulier une ressource naturelle – l’eau. Elle inonde en outre le monde de déchets plastiques (sans double mauvais jeux de mots…).

Comment peut-elle être vertueuse ?

Je me renseigne un peu plus sur le mouvement B Corp. Je découvre un mouvement d’entreprises qui ne voient pas le profit financier comme un objectif unique mais comme un moyen pour servir les parties prenantes. Je suis littéralement emballé par ce constat : il existe de nombreuses entreprises de toutes tailles dans le monde et en France qui veulent être jugées sur la triple bottom line – People, Planet, Profit.

Cela prend du temps. Fin 2019, je sais comment aligner mes aspirations personnelles et ma vie professionnelle. je vais accompagner les entreprises qui souhaitent devenir meilleures pour le monde, notamment en les aidant à obtenir la certification B Corp.

Je continue donc de dérouler la ficelle B Corp et je découvre l’existence des B Leaders. Ce sont des personnes formées auprès de B Lab qui ont les éléments pour accompagner les entreprises dans la certification.

Je dois devenir un B Leader !

Je m’inscris au boot camp B Leader animé par B Lab Suisse les 8 et 9mars 2020. Malgré la crise sanitaire qui s’annonce, la session est maintenue et je rentre en France quelques jours avant la fermeture des frontières. Ouf !

La formation B Leader, bien que courte, donne de solides bases concernant le mouvement en général et le B Impact Assessment, l’outil utilisé pour mesurer la performance sociétale et environnementale de l’entreprise.

J’approfondis mes connaissances d’une part en me documentant et d’autre part en accompagnant dans le questionnaire une entreprise amie.

Me voilà équipé avec les outils du B Leader !

Mais je dois aller plus loin ! Ce qui me préoccupe vraiment c’est le changement climatique d’envergure qui est en train de se mettre en place.

Je continue d’approfondir le sujet et je découvre Jean-Marc Jancovici et ses cours donnés à l’école Mine Paritech. Je suis l’intégralité des 20 heures de cours disponibles sur son site et j’apprends beaucoup sur les mécanismes du climat, les énergies et les gaz à effet de serre. L’approche scientifique me plaît évidemment beaucoup.

Chacun doit bien évidemment contribuer à la neutralité carbone. Une autre façon d'accompagner les entreprises qui souhaitent devenir meilleures pour le monde est de les aider à contribuer à cette neutralité.

Je décide donc avant l’été 2020 que je vais m’équiper pour réaliser des bilans carbone. Car avant de dresser un plan d’actions, il faut mesurer la situation initiale.

En octobre et novembre 2020, j’ai suivi les formations dispensées par l’institut de Formation Carbone afin de maitriser la méthode Bilan Carbone® et je suis maintenant en capacité d’exploiter la licence de l’Association Bilan Carbone en 2020 et en 2021.

Et à part le boulot ?

Du vélo !

Le vélo sous toutes ses formes reste ma passion. Un jour peut-être, je monterai un magasin.

D’abord la mécanique. Tout petit déjà je récupérais des vélos et je les remontais. Plus tard, je me suis amusé à restaurer quelques vélos de courses des années 70/80. Je répare les petites reines de la famille et des amis.

Ensuite la pratique. Mon spad est mon moyen de transport quotidien. Il est pour moi de plus en plus difficile de me trouver seul au volant d’une voiture. Depuis que j’ai investi dans un vélo à assistance électrique, je peux augmenter sans vergogne la fréquence d’utilisation et le kilométrage.

Je pratique aussi le vélo de randonnée.

De la permaculture !

Je cultive ma parcelle de terre d’environ 8m2 en y appliquant les principes de la permaculture. Aucun intrant chimique. Que de l’eau (pas beaucoup) et de la matière végétale. Mes animaux préférés sont les vers de terre et les cloportes car ce sont les principaux acteurs de la décomposition des matières végétales.

Les récits et les vidéos de la ferme du Bec-Hellouin, de Damien Dekartz et du potager du Paresseux sont des sources d’inspirations.

Des échecs !

J’ai toujours été attiré par ce jeu. Je m’y suis plongé il y a quelques années. Je prends des cours dans un club. Passionnant !

De l’électronique et de l’informatique !

On ne se refait pas. Je reste « tech » dans l’âme.

Comme je souhaite limiter mes dépendances à Google et aux autres mastodontes californiens, j’utilise au maximum des solutions basées sur des logiciels libres. J’administre quelques serveurs Linux sur lesquels j’ai installé un serveur de mails, un serveur de fichiers et même un dispositif de visioconférence.

Je m’amuse aussi avec de  la domotique : le chauffage est géré avec une plateforme libre installée sur un Raspberry. Une sonde développée autour d’un Arduino m’informe de la température dans une serre.

Et un peu d'associatif !

Je suis comme beaucoup d’entre nous utilisateur de services proposés par des associations. J’ai décidé depuis quelques années de renvoyer l’ascenseur et de m’engager dans la vie de deux associations.

Ciné-ma différence : je suis co-organisateur de la séance Ciné-ma différence au cinéma UGC du 19e arrondissement de Paris.

Loisirs Pluriel : je suis membre du CA du réseau Loisir Pluriel et président de l’association de Paris 19e

Bravo !!!!!

Vous savez maintenant tout sur moi ! Ou presque !

Nous pouvons commencer une discussion. Contactez-moi par e-mail via le formulaire du site ou bien sur LinkedIn.

Liens utiles

Ciné-ma différence accompagne les salles de spectacle vivant et de cinéma pour rendre la culture accessible en inclusion à toutes les personnes souffrant d’un handicap.

Loisirs Pluriel permet aux enfants en situation de handicap, quelle que soit leur pathologie, d’avoir accès à des activités de loisirs comme les autres et avec les autres.

Je vous remercie pour votre prise de contact.

Je viens de vous envoyer un premier e-mail.

S’il n’apparaît pas dans les prochaines minutes dans votre boîte de réception, je vous suggère de vérifier vos courriers indésirables (les spams). Il s’y est très probablement réfugié. Marquez-le comme « acceptable » ou « désirable ». Ainsi, la réponse que je vous adresserai très prochainement arrivera dans votre boîte de réception et non dans votre corbeille à spams.